VAN après impôt de 321 M$ CA, TRI de 33,0 % à un cours de l’or de 1 450 $ US/oz d’or

Toronto, 14 décembre 2020 – O3 Mining Inc. (TSX.V : OIII) (« O3 Mining » ou la « Société ») a le plaisir d’annoncer les résultats positifs de l’évaluation économique préliminaire (« EEP ») indépendante pour son projet Garrison, détenu à 100 % par la Société et situé dans la région de Kirkland Lake en Ontario, Canada. L’EEP a été préparée par Ausenco Engineering Canada Inc. (« Ausenco ») conformément au Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »).

Faits saillants de l’EEP*

(Tous les montants sont libellés en dollars canadiens, sauf indication contraire)

  • Prix de l’or à long terme de 1 450 $ US/oz
  • Taux de change de 1,00 $ CA = 0,75 $ US
  • Valeur actualisée nette (« VAN ») après impôt (taux d’actualisation de 5 %) de 321 millions de dollars
  • Taux de rendement interne (« TRI ») après impôt de 33,0 %
  • Période de recouvrement après impôt de 2,3 ans
  • Dépenses d’investissement (« CAPEX ») initiales de 267 millions de dollars pour une usine de traitement de 4,0 millions de tonnes par an, incluant la préproduction minière, les infrastructures (routes, déplacement des lignes électriques, parc à résidus, bâtiments connexes, gestion de l’eau)
  • Durée de vie de la mine (« DVM ») de 12 ans
  • Ratio de découverture moyen sur la DVM de 2,7 (stérile : ressources extraites)
  • Total de 47,3 millions de tonnes acheminées à l’usine, résultant en une production d’or sur la DVM de 1,1 million d’onces
  • Plan sur la DVM : 82 % du total acheminé à l’usine provient des ressources minérales classées dans la catégorie des ressources mesurées et indiquées
  • Production annuelle moyenne de 121 000 oz d’or dans les années 1 à 8 (94 000 oz sur la DVM)
  • Teneur traitée moyenne à l’usine de 1,04 g/t d’or dans les années 1 à 8 (0,82 g/t sur la DVM)
  • Récupération moyenne à l’usinage de 89,8 %
  • Ressources minérales mesurées et indiquées de 66,3 Mt à une teneur de 0,86 g/t Au
  • Coûts décaissés de 721 $ US/oz
  • Coût de maintien global de 818 $ US/oz

Mise en garde : Le lecteur est avisé que l’EEP résumée dans le présent communiqué n’a pour but que de fournir une première évaluation de haut niveau du potentiel du projet et des options de conception. Le plan minier et le modèle économique de l’EEP comprennent de nombreuses hypothèses et s’appuient sur des ressources minérales présumées. Les ressources minérales présumées sont considérées comme trop spéculatives pour être utilisées dans une analyse économique, sauf dans les cas prévus par le Règlement 43-101 pour les EEP. Il n’y a aucune garantie que les ressources minérales présumées puissent être converties en ressources minérales indiquées ou mesurées, et par conséquent il n’y a aucune garantie que les paramètres économiques du projet décrits dans les présentes seront réalisés.

 

O3 Mining a le plaisir de présenter les résultats d’une EEP pour son projet Garrison visant un projet de mine à ciel ouvert de 11 000 tonnes par jour avec une usine de traitement par lixiviation au charbon, avec une production d’une durée de 12 ans, démontrant clairement le potentiel que la Société puisse devenir un producteur d’or majeur en Amérique du Nord. L’EEP fait état de paramètres économiques robustes, avec un TRI après impôt de 33,0 % et une VAN après impôt de 321 millions de dollars selon un prix de l’or à 1 450 $ US/oz et des valeurs très intéressantes en termes de coûts décaissés et de coût de maintien global, de faibles dépenses d’investissement et une faible intensité capitalistique. Le projet ciblera une production de plus de 121 000 onces d’or par année durant les années 1 à 8, avec un pic de plus de 155 000 onces à l’an 2.

Garrison était un peu dans l’ombre de nos propriétés Marban et Alpha au Québec, mais comme cette EEP démontre, ce projet fait partie intégrante de la proposition de valeur d’O3 Mining. Garrison nous provient de Minière Osisko inc., qui a réalisé des travaux d’exploration de première classe ayant permis de définir un premier inventaire de ressources. Nous avons travaillé avec Ausenco pour produire une EEP de qualité qui met l’accent sur l’efficacité des investissements et qui démontre la valeur de Garrison pour O3 Mining. Aujourd’hui, Garrison est un gîte de 2,9 millions d’onces d’or, situé au cœur d’un des districts miniers les plus connus au Canada. Nous sommes enchantés des résultats de l’EEP qui démontre un profil de production de 121 000 onces par année durant les huit premières années, avec des paramètres économiques très intéressants. La Société est prête à maximiser la valeur du projet Garrison en continuant d’avancer les études afin de réduire davantage les risques associés au projet »,a déclaré Jose Vizquerra, président, chef de la direction et administrateur d’O3 Mining.

L’EEP de Garrison fait état d’une VAN de 321 millions de dollars et fait suite à l’EEP de Marban (voir le communiqué du 8 septembre 2020) au Québec, qui démontrait aussi des paramètres économiques intéressants, avec une VAN après impôt de 423 millions de dollars, un TRI de 25,2 % et une durée de vie de 15 ans pour la mine, avec une production annuelle moyenne de 115 000 onces d’or. Ensemble, ces deux EEP marquent un point tournant pour O3 Mining, d’une société d’exploration à une société de développement aurifère en émergence, avec une VAN totale de 744 millions de dollars de valeur fondamentale », a ajouté M. Vizquerra

La Société se réjouit de travailler avec ses partenaires dans la région de Timmins-Kirkland Lake et notamment avec la municipalité de Matheson et la communauté des Premières Nations de Wahgoshig, ainsi qu’avec le soutien des gouvernements de l’Ontario et du Canada, pour faire avancer le projet Garrison.

Aperçu

Ausenco a été nommée consultant principal le 16 septembre 2020 pour préparer l’EEP conformément au Règlement 43-101 et a été assistée par Moose Mountain Technical Services.

Le projet Garrison est situé dans la région de Timmins-Kirkland Lake dans le nord-est de l’Ontario, le long du corridor de la route 101, à environ 40 km à l’est de Matheson, 40 km au nord de la ville de Kirkland Lake et à 100 km à l’est de la ville de Timmins. D’un point de vue géologique, le projet est situé le long de la faille Porcupine-Destor dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi et englobe les gîtes Garrcon, JonPol et 903.

Analyse financière

L’analyse économique a été réalisée selon l’hypothèse d’un taux d’actualisation de 5 %. Avant impôt, la VAN5% est de 470 millions de dollars, le TRI de 41,1 % et la période de recouvrement est de 2,0 ans. Après impôt, la VAN5% est de 321 millions de dollars, le TRI de 33,0 % et la période de recouvrement est de 2,3 ans. Les paramètres économiques du projet sont résumés au tableau 1 et illustrés graphiquement dans les figures ci-dessous.

Tableau 1 : Synthèse des paramètres économiques du projet

GÉNÉRALITÉS TOTAL / MOY. DVM
Prix de l’or ($ US/oz) 1 450 $
Taux de change ($ US : $ CA) 0,75
Durée de vie de la mine (années) 12,0
Tonnage total de stériles extraits (kt) 128,260
Tonnage total acheminé à l’usine (kt) 47 343
Ratio de découverture 2,7
PRODUCTION TOTAL /MOY. DVM
Teneur d’alimentation à l’usine (g/t) (moyenne de 1,04 g/t pour les années 1 à 8) 0.82
Taux de récupération à l’usinage (%) 89,8%
Onces récupérées à l’usinage (koz) 1 126
Production annuelle moyenne (koz 94
COÛTS D’EXPLOITATION TOTAL / MOY. DVM
Coût d’extraction minière ($/t extraite) 2,7 $
Coût d’extraction minière ($/t traitée) 9,9 $
Coût de traitement ($/t traitée) 11,2 $
Frais G&A ($/t traitée) 1,0 $
Coût d’exploitation total ($/t traitée) 22,1 $
Coûts de transport et d’affinage ($/oz) 2,5 $
Redevance NSR 1,5%
Coûts décaissés ($ US/oz Au) 721 $
Coût de maintien global ($ US/oz Au)  818 $
COÛTS D’INVESTISSEMENT TOTAL / MOY. DVM
Capital initial (M$) 267 $
Capital de maintien (M$) 126 $
Coûts de fermeture (M$) 30 $
Valeur de récupération (M$) 11 $
PARAMÈTRES FINANCIERS – AVANT IMPÔT TOTAL / MOY. DVM
VAN (5 %) (M$) 470 $
TRI (%) 41,1%
Période de recouvrement (années) 2,0
PARAMÈTRES FINANCIERS – APRÈS IMPÔT TOTAL / MOY. DVM
VAN (5 %) (M$) 321 $
TRI (%) 33,0%
Période de recouvrement (années) 2,3
VAN / CAPEX initial 1,2
 
 

Remarques

* Les coûts décaissés comprennent le coût d’extraction minière, le coût de traitement, les frais généraux et administratifs au niveau de la mine, les frais d’affinage et les redevances.

** Le coût de maintien global comprend les coûts décaissés plus le capital de maintien, les coûts de fermeture et la valeur de récupération.

 

Figure 1 : Projections des flux de trésorerie disponibles sans facteur d’endettement après impôt, annuels et cumulés sur la DVM

Sensibilité

Une analyse de sensibilité a été réalisée sur la VAN et le TRI avant et après impôt du scénario de base envisagé pour le projet, en utilisant les variables suivantes : prix des métaux, dépenses d’investissement (« CAPEX ») initial, coûts d’exploitation totaux (« OPEX ») et taux de change (« FX »). Les tableaux ci-dessous résument les résultats de l’analyse de sensibilité.

Tableau 2a : Sensibilité de la VAN (5 %) après impôt

PRIX DE L’OR $ US/oz SCÉNARIO DE BASE CAPEX INITIAL (-25 %) INITIAL CAPEX (+25%) OPEX
(-25%)
OPEX (+25%) FX
(-25%)
FX (+25%)
$1,100 $47 $111 ($16) $186 ($112) $333 ($162)
$1,250 $167 $230 $103 $301 $25 $484 ($38)
$1,450 $321 $384 $257 $452 $185 $686 $96
$1,750 $547 $611 $484 $679 $415 $989 $283
$2,000 $737 $801 $673 $868 $605 $1,242 $434
 
 

Tableau 2b : Sensibilité du TRI après impôt

PRIX DE L’OR $ US/oz SCÉNARIO DE BASE CAPEX INITIAL (-25 %) CAPEX INITIAL (+25 %) OPEX
(-25%)
OPEX (+25%) FX
(-25%)
FX (+25%)
1 100 $ 10,2% 20,4% 3,5% 22,0% 0,0% 34,0% 0,0%
1 250 $ 21,2% 33,5% 13,3% 30,8% 8,2% 44,6% 0,1%
1 450 $ 33,0% 48,3% 23,6% 41,5% 23,5% 58,2% 15,0%
1 750 $ 49,0% 68,7% 36,9% 56,7% 40,8% 77,2% 30,2%
2 000 $ 61,5% 84,8% 47,3% 68,7% 53,9% 92,5% 41,1%
 
 

Ressources minérales

Les ressources minérales sont estimées à partir d’une base de données de forage contenant 1 378 sondages compris à l’intérieur des limites du modèle et incluant 257 889 intervalles analysés pour une longueur totale analysée de 258 223 mètres. L’interpolation a été effectuée par krigeage d’indicateurs multiples (KIM) au sein de quatre domaines définis en fonction des lithologies et des failles. La classification dans la catégorie indiquée est basée sur la distance moyenne de deux sondages selon un espacement de moins de 25-50 mètres selon le domaine.

La classification est ensuite ajustée pour assurer la continuité des blocs, et la catégorie présumée est ajustée de façon à minimiser l’extrapolation des teneurs. La teneur de coupure du scénario de base est de 0,30 g/t Au, sur la base des taux de récupération métallurgique, des coûts de traitement + des frais G&A de 14,50 $/tonne et un prix de 1 400 $US/oz Au, avec les conditions de fonderie décrites dans les remarques ci-dessous. Les ressources minérales mesurées et indiquées sont estimées à 66,3 Mt à 0,86 g/t Au pour un total de 1,8 Moz, et les ressources minérales présumées sont estimées à 45,3 Mt à 0,73 g/t Au pour un total de 1,1 Moz. L’estimation des ressources selon une teneur de coupure de 0,3 g/t est résumée au tableau 3.

Tableau 3 : Estimation des ressources minérales (date d’effet : 25 novembre 2020)

CATÉGORIE SOURCE TONNAGE (kt) AU (g/t) AU MÉTAL (koz)
  Indiquées 903

 

Jonpol

Garrcon

27 558

 

17 786

20 923

0,843

 

0,914

0,821

747

 

523

552

Total Indiquées 66 268 0,855 1 822
  Présumées 903

 

Jonpol

Garrcon

30 760

 

7 521

7 056

0,690

 

0,756

0,866

682

 

183

197

Totales Présumées 45 337 0,729 1,062

Remarques  

  1. L’estimation des ressources minérales a été préparée par Sue Bird, ing., une personne qualifiée indépendante de Moose Mountain Technical Services.
  2. Les ressources sont présentées selon les normes de l’ICM sur les définitions de 2014 et ont été estimées conformément aux lignes directrices sur les meilleures pratiques de l’ICM de 2019.  
  3. La viabilité économique de ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n’a pas été démontrée.
  4. Les ressources minérales exploitables par fosse ont été circonscrites dans un tracé de fosse présentant des « perspectives raisonnables d’une éventuelle extraction économique » généré selon les hypothèses suivantes : 1 800 $ US/oz Au à un taux de change de 0,75 $ US par $ CA; 99,95 % d’Au payable; coûts hors site de 4,30 $/oz Au (affinage, transport et assurances); redevance de 2 % NSR; coûts de traitement et frais G&A de 14,50 $/t; coût d’extraction minière de 2,40 $/t et pentes dans les fosses de 25 degrés dans le mort-terrain et de 40 degrés sous le mort-terrain. La récupération métallurgique est de 90,5 % au gîte 903, 95,5 % au gîte Garrcon, 92,45 % pour le minerai non réfractaire du gîte JonPol et 56,2 % pour le minerai réfractaire du gîte JonPol.
  5. Selon la lithologie, les valeurs de densité du gîte ont été établies entre 2,74 et 3,32.
  6. Les nombres ayant été arrondis, leur somme pourrait ne pas correspondre aux totaux indiqués. 

Il n’y a pas d’autres facteurs ou problèmes connus qui affectent d’une manière appréciable l’estimation des ressources minérales autres que les risques normaux auxquels sont confrontés les projets miniers dans la province en termes de facteurs environnementaux, fiscaux, socio-économiques, politiques, liés aux permis ou à la commercialisation et les autres facteurs de risque énumérés à la section « Mise en garde concernant l’information prospective » ci-dessous.

Exploitation minière

Le plan minier prévoit 47 Mt de matériel acheminé à l’usine et 128 Mt de stériles sur une durée d’exploitation de 12 ans provenant de trois gîtes : 903, JonPol et Garrcon. La planification de la mine est basée sur des méthodes conventionnelles d’exploitation à ciel ouvert adaptées à l’emplacement du projet et aux exigences locales du site. Les opérations à ciel ouvert gérées et exécutées par le propriétaire devraient commencer un an avant le démarrage de l’usine, et durer neuf ans jusqu’à l’épuisement des fosses, suivie d’une période de trois ans pour le traitement des stocks à basse teneur à l’usine. Le sous-ensemble des ressources minérales contenues dans les tracés de fosses ciblés, résumé au tableau 4 selon une teneur de coupure de 0,30 g/t Au, constitue la base du plan minier et du calendrier de production de l’EEP.

 

Tableau 4 : Résumé de la production du plan minier de l’EEP

CATÉGORIE VALEUR
Charge d’alimentation de l’usine selon l’EEP 47 343 kt
Teneur moyenne en or du matériel d’alimentation de l’usine 0,82 g/t Au
Mort-terrain et roches stériles 128 260 kt
Ratio de découverture 2,7
Teneur en or du matériel d’alimentation de l’usine (années 1-5) 1,11 g/t Au
Charge d’alimentation de l’usine selon l’EEP 47 343 kt

Remarques

  1. Les estimations du plan minier et de la charge d’alimentation de l’usine de l’EEP sont un sous-ensemble de l’estimation des ressources minérales du 10 décembre 2020 et sont basées sur les renseignements techniques et d’ingénierie des fosses établis au niveau préliminaire pour les gîtes 903, JonPol et Garrcon.
  2. Les estimations du plan minier et de la charge d’alimentation de l’usine dans l’EEP sont exprimées en tonnes extraites et en teneur, le point de référence étant le concasseur primaire.
  3. La teneur de coupure de 0,30 g/t Au est basée sur un prix de 1 400 $ US/oz Au à un taux de change de 0,75 $ US par $ CA; 99,95 % d’or payable; des coûts hors site de 4,30 $/oz (affinage, transport et assurances); une redevance de 2,0 % NSR; et un taux de récupération métallurgique de 90 %.
  4. La teneur de coupure couvre les coûts de traitement de 12,00 $/t, les frais administratifs (G&A) de 1,00 $/t, et les coûts de remaniement des stocks à basse teneur de 1,50 $/t.
  5. Une dilution minière de 20 % à 0,10 g/t est appliquée aux ressources minérales en place. On suppose une récupération à l’extraction minière de 96 % des tonnages dilués.
  6. Les nombres ayant été arrondis, leur somme pourrait ne pas correspondre aux totaux indiqués

Les limites économiques des fosses ont été déterminées à l’aide de l’algorithme Pseudoflow. Le gîte 903 est planifié comme une fosse exploitée en trois phases ou reculs. Le gîte JonPol est planifié comme une fosse exploitée en deux phases. Le gîte Garrcon est planifié en cinq fosses, dont la plus grande (à l’ouest) est exploitée en deux phases. Les tracés des fosses ont été générés avec des angles de pente globaux dans les fosses de 40 degrés dans le socle rocheux et de 25 degrés dans le mort-terrain.

Des configurations détaillées des fosses, incluant des gradins et des rampes, n’ont pas été générées. Les tracés de fosse choisis pour chacune des phases offrent une marge de manœuvre suffisante pour que ces détails soient ajoutés lors des prochaines phases de planification, et il est anticipé que les modifications au contenu des fosses ne seront pas substantielles. Le tableau 5 ci-dessous présente la séquence générale d’exploitation des fosses.

 

Tableau 5 : Séquence d’exploitation des fosses selon le plan minier de l’EEP

L’usine sera alimentée en matériel provenant des fosses à un taux moyen de 4,0 Mtpa (11 ktpj). La teneur de coupure est optimisée, ce qui permet de constituer des stocks à basse teneur au nord du concasseur primaire, dont le traitement à l’usine est prévu dans les dernières années de vie de la mine. Le mort-terrain sera empilé à différents endroits du projet. Les roches stériles seront placées dans deux empilements adjacents à toutes les fosses. Le plan d’exploitation minière inclut l’utilisation de roches stériles pour remblayer les plus petites fosses du gîte Garrcon après exploitation.

Les opérations minières se feront sur 365 jours d’exploitation par an, avec deux quarts de 12 heures par jour. Une allocation de 10 jours sans production minière a été intégrée au calendrier d’exploitation de la mine pour tenir compte des conditions météorologiques défavorables. Le parc minier comprendra des foreuses fond-de-trou à moteur diésel avec des trépans de 165 mm pour le forage de production, des foreuses à circulation inverse (RC) à moteur diésel pour le forage de contrôle des teneurs à l’échelle du gradin, des pelles hydrauliques diésel munies de godets de 12 m3 et des chargeuses sur roues munies de godets de 13 m3 pour le chargement, des camions de transport à châssis rigide d’une charge utile de 91 t et des camions articulés de 36 t pour le halage de production, ainsi que des équipements auxiliaires et de service pour soutenir les opérations minières. Des systèmes d’assèchement des fosses seront mis en place pour chaque fosse. Toutes les eaux de surface et les précipitations dans les fosses seront traitées par des pompes submersibles.

Il a été prévu que le parc d’équipement minier serait acheté par le biais d’un accord de financement par crédit-bail. L’entretien de l’équipement minier géré par le propriétaire sera effectué sur le terrain et les réparations majeures dans les ateliers situés à proximité du concasseur primaire.

Traitement du minerai

L’usine de traitement de Garrison utilise un procédé standard de lixiviation au charbon (CIL) ainsi que la concentration par gravité pour la récupération de l’or. L’usine comprend des unités de concassage, de broyage, de concentration par gravité, de classification, de lixiviation et CIL et de détoxification avant le dépôt des résidus dans un parc à résidus. L’usine traitera 4,0 Mt de minerai par année à un débit moyen de 11 000 tonnes par jour.

La disponibilité nominale de l’usine est de 8 059 heures par année ou 92 %. L’usine a été conçue pour atteindre une récupération moyenne de 89,8 % (92,3 % durant la production initiale à haute teneur) de l’or sur la durée de vie du projet, sur la base des essais métallurgiques réalisés dans différents laboratoires au Canada et aux États-Unis entre 2011 et 2018. De ce total, 24,5 % de l’or sera extrait par le circuit de gravité et 65,3 % par le procédé de lixiviation/CIL.

 

Figure 2 : Plan du site

Une capacité de stockage des résidus a été prévue pour permettre d’accueillir en toute sécurité et pendant la durée de vie de la mine la production telle qu’elle est décrite dans la présente EEP. Les résidus produits au cours des huit premières années d’exploitation de la mine seront stockés dans un nouveau parc à résidus qui sera construit au sud des fosses. Les digues de confinement sur le pourtour du parc à résidus seront construites avec des roches stériles et du mort-terrain provenant du développement des fosses et la méthode de construction en aval sera utilisée pour garantir un stockage sûr des résidus à long terme.

Les eaux de ruissellement provenant du parc à résidus seront recueillies dans un bassin de gestion des eaux adjacent. Afin de permettre l’exploitation de la fosse Garrcon – Phase 3 à l’an 4, la route adjacente sera déplacée vers le nord.

Coûts d’investissement et d’exploitation

Le coût total d’investissement de préproduction pour le projet Garrison est estimé à 267 millions de dollars, y compris les provisions pour coûts indirects et pour imprévus de 29 millions et 38 millions de dollars, respectivement. Les coûts d’investissement de maintien sont estimés à 126 millions de dollars, y compris les coûts de fermeture (tableau 6). Les coûts d’exploitation sont estimés à 22,1 $ par tonne traitée (tableau 7).

 

Tableau 6 : Coûts totaux d’investissement et d’exploitation

DESCRIPTION COÛTS D’INVESTISSEMENT INITIAUX (M$) COÛTS D’INVESTISSEMENT DE MAINTIEN (M$) COÛTS TOTAUX D’INVESTISSEMENT (M$)
  Extraction minière 40 $ 113 $ 153 $
  Traitement du minerai 115 $ 115 $
  Infrastructures (et résidus) 35 $ 13 $ 48 $
  Coûts indirects 29 $ 29 $
  Coûts du projet pour le propriétaire 9 $ 9 $
  Imprévus 38 $ 38 $
  Total 267 $ 126 $ 393 $

 

Tableau 7 : Coûts totaux d’exploitation sur la durée de vie de la mine

DESCRIPTION DVM (M$) COÛT ANNUEL MOYEN (M$) COÛT MOYEN SUR LA DVM ($/T EXTRAITE) COÛT MOYEN SUR LA DVM ($/T TRAITÉE) COÛT MOYEN SUR LA DVM ($US/OZ) OPEX (%)
Coûts totaux d’exploitation de la mine, incluant les coûts de remise en état 469 $ 39 $ 2,7 $ 9,9 $ 313 $ 45%
Coûts totaux de traitement du minerai, incluant les coûts de traitement des eaux 532 $ 44 $ 3,0 $ 11,2 $ 355 $ 51%
Total des frais G&A 45 $ 4 $ 0,3 $ 1,0 $ 30 $ 4%
Total 1 047 $ 87 $ 6,0 $ 22,1 $ 698 $ 100%

Production d’or

La production d’or prévue est en moyenne de 121 000 onces par année durant les années 1 à 8, avec un pic à 155 000 onces à l’an 2. La production moyenne sur la durée de vie de la mine est de 94 000 onces par année.

 

Figure 3 : Production prévue sur la durée de vie de la mine (koz)

Possibilités d’accroître davantage la VAN

Une amélioration de la base de données et des travaux d’AQ/CQ supplémentaires ainsi que du forage intercalaire pourraient permettre de convertir les ressources de catégorie présumée en ressources indiquées ou mesurées. Des études structurales et géologiques plus approfondies, ainsi que du forage d’expansion dans les extensions latérales de la minéralisation pourraient permettre d’augmenter l’étendue des ressources, tant latéralement qu’en profondeur.

Le plan d’exploitation minière de l’EEP n’envisage pas l’exploitation de la totalité des ressources minérales. Durant la prochaine phase d’étude, la possibilité d’accroître l’envergure du projet pourrait être investiguée davantage en incluant une plus grande proportion ou la totalité des ressources minérales additionnelles.

Les prochains essais métallurgiques devraient cibler la possibilité d’augmenter la granulométrie de broyage du matériel d’alimentation du circuit de lixiviation, et une évaluation d’une plus grande variabilité de valeurs de dureté des ressources, afin de réduire l’envergure de l’équipement de broyage requis. D’autres essais devraient aussi être réalisés sur des échantillons du gîte JonPol afin d’améliorer les taux de récupération.

Prochaines étapes

Les résultats de l’EEP indiquent que le projet proposé a une valeur technique et financière, d’après les hypothèses du scénario de base. L’EEP présente également les travaux supplémentaires sur le terrain, les essais métallurgiques, les études d’optimisation et les analyses nécessaires pour soutenir des études minières plus avancées.

Les personnes qualifiées considèrent que les résultats de l’EEP sont suffisamment fiables et recommandent que le projet Garrison passe à l’étape suivante de développement, soit une étude de préfaisabilité et la réalisation d’une étude d’impact environnemental pour le projet, tout en continuant à explorer le potentiel géologique du projet Garrison.

Renseignements sur l’EEP

L’EEP indépendante a été préparée grâce à la collaboration des entreprises suivantes : Ausenco et Moose Mountain Technical Services. Ces entreprises ont fourni des estimations concernant les ressources minérales, les paramètres de conception et les estimations de coûts pour les opérations minières, les installations de traitement, la sélection des principaux équipements, le stockage des stériles et des résidus, la remise en état, l’obtention des permis et les dépenses d’exploitation et d’investissement. Le tableau 8 présente les contributeurs et leurs domaines de responsabilité.

 

Tableau 8 : Cabinets d’experts-conseils et domaines de responsabilité

CABINETS D’EXPERTS-CONSEILS     DOMAINES DE RESPONSABILITÉ
Ausenco Engineering Canada
  • Développement et analyse des travaux d’essais métallurgiques;
  • Bilan de masse;
  • Conception de l’usine de traitement;
  • Coûts d’investissement et d’exploitation de l’usine de traitement;
  • Conception et coûts des infrastructures électriques et informatiques;
  • Conception et coûts des services publics et des infrastructures incluant les routes sur le site;
  • Transport des matériaux et coûts d’exploitation généraux et administratifs;
  • Analyse financière et intégration globale selon le Règlement 43-101;
  • Conception, coûts d’investissement et d’exploitation de la station d’épuration des eaux;
  • Conception et coûts des installations de gestion des résidus, du minerai et des stériles;
  • Conception et coûts des infrastructures de gestion des eaux de surface;
  • Bilan hydrique à l’échelle du site;
  • Caractérisation du massif rocheux et paramètres de mécanique des roches servant à la conception des fosses;
  • Hydrogéologie;
  • Paramètres géotechniques servant à la conception des infrastructures de surface;
  • Caractérisation géochimique des stériles, des résidus et du minerai;
  • Données sur la qualité des eaux souterraines pour utilisation dans les études environnementales;
  • Études environnementales, permis et coûts de fermeture;
  • Contexte réglementaire, considérations sociales et questions environnementales prévues
Moose Mountain Technical Services
  • Examen des données historiques;
  • Géologie, exploration et forage actuels et historiques;
  • Préparation des échantillons et AQ/CQ, vérification des données;
  • Estimation des ressources minérales (O3 a réalisé la modélisation géologique des gîtes minéralisés);
  • Paramètres géotechniques servant à la conception des fosses;
  • Conception de la mine et de ses infrastructures;
  • Planification de la production minière;
  • Coûts d’investissement et d’exploitation de la mine.

 

Personne qualifiée

Tous les renseignements techniques contenus dans le présent communiqué de presse, autres que les informations relatives à l’EEP, ont été examinés et approuvés par M. Louis Gariépy, ing. (OIQ n°107538), vice-président à l’exploration, qui est une « personne qualifiée » au sens du Règlement 43-101.

L’EEP a été préparée par Ausenco. Chacun des contributeurs au rapport est une « personne qualifiée » au sens du Règlement 43-101 et est indépendant d’O3 Mining aux fins du Règlement 43-101. Les renseignements techniques contenus dans le présent communiqué de presse et dans l’EEP ont été examinés et approuvés par :

Tommaso Roberto Raponi, ing., Traitement et infrastructures

Scott Elfen, ing., Gestion des résidus et des eaux

Mike Petrina, ing., Exploitation minière

Sue Bird, ing., Estimation des ressources

Scott Weston, ing., Environnement

Contrôle de la qualité et protocoles de présentation

Le laboratoire principal utilisé par O3 Mining est celui de SGS à Cochrane, en Ontario, lequel est un laboratoire indépendant agréé. Les échantillons de carottage expédiés à SGS sont broyés à 75 % passant -2 mm (10 mesh), une fraction de 250 g de ce matériau est pulvérisée à 85 % passant 75 microns (200 mesh) et 30 g sont analysés par pyroanalyse avec finition par spectroscopie d’émission atomique avec plasma à couplage inductif (ICP-AES). Pour les échantillons qui contiennent de l’or visible ou des minéraux métalliques, ou ceux qui ont livré des valeurs supérieures à 3 g/t par pyroanalyse, la méthode de pyroanalyse avec tamisage métallique est utilisée. Un échantillon d’un matériau de référence certifié, un duplicata et un blanc sont insérés par les géologues d’O3 Mining dans chaque lot de 20 échantillons soumis dans le cadre du programme d’assurance qualité et de contrôle de la qualité (« AQ/CQ »). Des pulpes de duplicatas sont expédiés à un deuxième laboratoire, Bureau Veritas, dans le cadre du programme de vérification des analyses.

Dans le cadre des travaux de forage réalisé dans les années 2000, avant l’arrivée d’O3 Mining, les protocoles d’analyse et le programme d’AQ/CQ étaient similaires à ceux employés par la Société et ont été révisés. Quelques échantillons de carottes de forage historiques ont été réanalysés dans le cadre du programme d’analyse de l’époque moderne. Lorsque des journaux de sondage historiques étaient disponibles pour les travaux de forage historiques, ces derniers ont été examinés. La conception du programme de forage, l’AQ/CQ et l’interprétation des résultats sont effectués par des personnes qualifiées qui emploient un programme d’AQ/CQ conforme au Règlement 43-101 et aux meilleures pratiques de l’industrie.

Mesures financières non conformes aux IFRS

La Société a inclus certaines mesures financières non conformes aux IFRS dans le présent communiqué de presse, comme les coûts d’investissement initiaux, les coûts décaissés d’exploitation, les coûts décaissés totaux, le coût de maintien global, le capital d’expansion et l’intensité capitalistique, qui ne constituent pas des mesures reconnues aux termes des IFRS et n’ont pas de sens normalisé prescrit par les IFRS. Par conséquent, ces mesures pourraient ne pas être comparables à des mesures semblables présentées par d’autres entreprises. Chacune de ces mesures vise à fournir des informations additionnelles à l’utilisateur et ne devrait pas être prise en compte isolément ni être considérée comme un substitut aux mesures préparées selon les IFRS.

Les mesures financières non conformes aux IFRS utilisées dans le présent communiqué de presse et couramment utilisées dans le secteur minier aurifère sont définies ci‑dessous.

Coûts décaissés totaux et coûts décaissés totaux par once

Les coûts décaissés totaux reflètent le coût de production. Les coûts décaissés totaux présentés dans l’EEP comprennent les coûts d’extraction minière, les coûts de traitement du minerai et de traitement des eaux, les frais généraux et administratifs au niveau de la mine, les coûts hors site, les frais d’affinage, les frais de transport et les redevances. Les coûts décaissés totaux par once sont calculés en divisant les coûts décaissés totaux par les onces d’or payables.

Coût de maintien global et coût de maintien global par once

Le coût de maintien global reflète la totalité des dépenses qui sont nécessaires à la production d’une once d’or à partir de l’exploitation. Le coût de maintien global présenté dans l’EEP comprend les coûts décaissés totaux, le capital de maintien, les coûts de fermeture et la valeur de récupération, mais exclut les frais généraux et administratifs du siège social. Le coût de maintien global par once est calculé en divisant le coût de maintien global par les onces d’or payables.

À propos d’O3 Mining Inc.

O3 Mining, qui fait partie du groupe Osisko, est une société de mise en valeur minière et un nouveau joueur dans la consolidation de propriétés d’exploration au sein de camps aurifères prometteurs au Canada, qui concentre ses efforts sur ses projets situés au Québec et en Ontario dans le but de devenir une société à forte croissance produisant plusieurs millions d’onces d’or.

O3 Mining est bien capitalisée et détient une participation de 100 % dans des propriétés situées au Québec (133 557 hectares) et en Ontario (25 000 hectares). O3 Mining contrôle 66 064 hectares à Val-d’Or et sur plus de 50 kilomètres le long de la faille de Cadillac-Larder Lake. De plus, O3 Mining possède un portefeuille d’actifs situés dans la région de Chibougamau au Québec.

À propos d’Ausenco

Ausenco est une entreprise mondiale qui redéfinit les frontières du possible. Notre équipe est répartie dans 26 bureaux établis dans 14 pays, avec des projets dans plus de 80 endroits dans le monde entier. Forts de notre expertise technique approfondie et de notre feuille de route qui s’étire sur plus de 30 ans, nous fournissons des études de conseil innovantes et à valeur ajoutée, ainsi que des solutions de réalisation de projets, d’exploitation et de maintenance des actifs à nos clients des secteurs des mines et des métaux, du pétrole et du gaz et du secteur industriel. Nous trouvons de meilleures façons de faire les choses.

Mise en garde concernant l’information prospective

Le présent communiqué contient de l’« information prospective » au sens attribué à ce terme dans les lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables qui est fondée sur des attentes, des estimations, des projections et des interprétations faites en date du présent communiqué de presse. L’information dans le présent communiqué à propos de la transaction; et toute autre information dans les présentes qui n’est pas un fait historique peut constituer de l’information prospective. Tout énoncé qui implique des discussions à l’égard de prévisions, d’attentes, d’interprétations, d’opinions, de plans, de projections, d’objectifs, d’hypothèses, d’événements ou de rendements futurs (utilisant souvent, mais pas forcément, des expressions comme « s’attend » ou « ne s’attend pas », « est prévu », « interprété », « de l’avis de la direction », « anticipe » ou « n’anticipe pas », « planifie », « budget », « échéancier », « prévisions », « estime », « est d’avis », « a l’intention », ou des variations de ces expressions ou des énoncés indiquant que certaines actions, certains événements ou certains résultats « pourraient » ou « devraient » se produire, « se produiront » ou « seront atteints ») n’est pas un énoncé de faits historiques et pourrait constituer de l’information prospective et a pour but d’identifier de l’information prospective. Cette information prospective est basée sur des hypothèses raisonnables et des estimations de la direction de la Société qui, au moment où elles ont été formulées, impliquent des risques, des incertitudes et d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le rendement ou les réalisations de la Société soient sensiblement différents des résultats, du rendement ou des réalisations futurs explicitement ou implicitement indiqués par cette information prospective. Ces facteurs comprennent notamment les risques liés au redémarrage des opérations; les autres mesures qui pourraient être prises pour limiter la propagation de la COVID-19; l’impact des perturbations liées à la COVID-19 en ce qui a trait aux activités commerciales de la Société et notamment sur ses employés, ses fournisseurs, ses installations et d’autres parties prenantes; les incertitudes et les risques qui découlent ou qui pourrait découler des déplacements, et les autres impacts de la COVID-19 et des mesures imposées en lien avec la COVID-19 sur la société en général et sur les marchés financiers. Bien que l’information prospective contenue dans le présent communiqué soit basée sur des hypothèses considérées raisonnables de l’avis de la direction au moment de leur publication, les parties ne peuvent garantir aux actionnaires et aux acheteurs éventuels de titres que les résultats réels seront conformes à l’information prospective, puisqu’il pourrait y avoir d’autres facteurs qui auraient pour effet que les résultats ne soient pas tels qu’anticipés, estimés ou prévus, et ni la Société ni aucune autre personne n’assume la responsabilité pour la précision ou le caractère exhaustif de l’information prospective. La Société n’entreprend et n’assume aucune obligation d’actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif ou toute information prospective contenus dans les présentes en vue de refléter de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances, sauf si requis par la loi.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué. Aucune bourse ni aucune commission des valeurs mobilières ou autre autorité de réglementation n’a approuvé ni désapprouvé les renseignements contenus dans les présentes.

 

Pour de plus amples renseignements sur O3 Mining, veuillez communiquer avec :

José Vizquerra
Président, chef de la direction et administrateur
Téléphone : (416) 363-8653

RETOUR